Office de tourisme des Monts de Châlus > Visiter > La mort du Lion en 1199

Richard Coeur de Lion

En 1152, Aliénor, héritière du duché d’Aquitaine, récemment séparée de son premier mari Louis VII, roi de France, épouse Henri Plantagenêt, de la puissante maison d’Anjou. Elle apporte au futur roi d’Angleterre le duché d’Aquitaine qui comprend notamment le Limousin et le Périgord.
Né à Oxford le 8 septembre 1157, Richard est le troisième fils de Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre et d’Aliénor duchesse d’Aquitaine. Il est couronné duc d’Aquitaine en avril 1169 à Poitiers ; en 1171, à la cathédrale de Limoges, lors d’une cérémonie éminemment symbolique, il passe à son doigt l’anneau de Valérie, sainte mythique que l’on disait avoir été la fille d’un des premiers ducs d’Aquitaine.

Durant des années, la région subit les conséquences des rivalités et des guerres entre le roi d’Angleterre et ses fils. Alors que son frère aîné Henri le Jeune était mort depuis 1183, Richard devient roi d’Angleterre à la mort de son père en 1189. En décembre de la même année, il part pour la troisième croisade.
Fait prisonnier par l’archiduc d’Autriche à son retour en Europe, il n’est libéré qu’en 1194 contre une énorme rançon en grande partie rassemblée par sa mère. Revenu en Angleterre, il entreprend de reconquérir châteaux et terres usurpés par son frère Jean sans Terre.

En 1199, il marche sur la vicomté de Limoges pour punir son vassal Adhémar V de son ralliement au roi de France. Il met alors le siège devant le château vicomtal de Châlus. Le 26 mars 1199, il reçoit au cou une flèche tirée depuis le donjon. Il meurt des suites de cette blessure le 6 avril dans les bras de sa mère Aliénor qui reçoit ses dernières volontés : “ que mon corps soit enterré à Fontevrault, mon coeur dans la cathédrale de Rouen, quant à mes entrailles qu’elles restent à Châlus ”
C’est ainsi qu’une page de l’histoire de l’Europe s’est tournée à Châlus à la fin du XIIème siècle.
Depuis longtemps, la mémoire populaire s’est emparée de ce haut fait historique. Probablement à la Renaissance, s’est forgée une légende selon laquelle Richard serait en fait venu à Châlus pour récupérer un trésor formé de statues en or grandeur nature représentant un prince et toute sa famille.

Pour en savoir plus www.richardcoeurdelion.fr